LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants

FOCUS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
18/02/2021

ZOOM SUR THETA RUN

 

Quand a débuté l'aventure Theta Run ?

Theta Run à démarré il y a 1 an et demi, c’est un cheminement depuis une dizaine d’années.

 

Pourquoi le domaine de la cosmétique ? 

La cosmétique a toujours été présente dans ma vie.  À l’adolescence j’étais fan de the Body Shop, ma première expérience professionnelle dans le domaine a été chez L’Oréal. De  retour à La Réunion,  suite à un souci de santé, comme beaucoup, j’ai commencé à regarder les étiquettes des produits, et j’ai fini par fabriquer mes propres cosmétiques.

En 2014, dans le cadre associatif j'ai commencé à proposer des ateliers de fabrication des produits cosmétiques

 

C'est ausssi un héritage famillial, vers 1880 la rose de Damas était très chère, Il y avait une flambée des prix. Mr Arnoux mon ancêtre est parti à la recherche d’une plante similaire dans le monde. Il a fait l’Afrique du Sud, Madagascar puis il a trouvé un substitut qui est le géranium rosa. En 1882, il a été le premier à l’avoir cultivé et distillé sur l'île.
Je trouvais que cela avait du sens tout simplement et que je ne faisais pas ça par hasard. 

 

En quoi Qualitropic est important pour Theta Run ?

Au départ quand on se lance dans une start-up on se sent souvent seul. Qualitropic a été surtout un soutien moral. Ce sont des moments clés qui permettent d’avancer, Qualitropic est là aussi pour donner des idées.

 

Quelles sont vos ambitions pour Theta Run dans le futur ?

Theta Run c’est une passion aujourd’hui et une start-up, j’ai une autre activité professionnelle. Nous faisons appel à des professionnels honoraires dans la structure actuellement. Nous nous appuyons beaucoup sur l’association qui a démarré le projet. Je souhaiterais pour Theta Run qu’on reste une production locale, des produits locaux faits par nous-même. Je vois quelque chose qui perdure sur le long terme.

 

Retrouvez les cosmetiques de Theta Run : https://www.thetarun.org/

Visionnez l'interview : 

 






© 2021 Qualitropic - Politique d'utlisation des cookies - Politique de confidentialité