LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants



ACTUALITÉS

10 raisons de nous rejoindre


Retour
01/02/2018
Les Appels à Projets
National

Appel à projets Laboratoire Commun (LabCom)


Mis en place depuis début 2013, le programme Laboratoire Commun (LabCom) vise à développer le potentiel de partenariat industriel et de transfert existant chez les acteurs de la recherche académique. L’enjeu de cette action est d’accompagner ces acteurs dans l’établissement de nouveaux partenariats bilatéraux renforcés avec les entreprises, en particulier les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI), liens cruciaux dans la chaîne de l’innovation.

L’objet de ce programme est d’inciter les acteurs de la recherche académique à créer des partenariats structurés à travers la co-construction de « Laboratoires Communs » entre une PME ou une ETI et un laboratoire d’organisme de recherche.

Un Laboratoire Commun (LabCom) est matérialisé par la signature d’un contrat définissant son fonctionnement, et notamment :

  • une gouvernance commune ;
  • une feuille de route de recherche et d’innovation ;
  • des moyens de travail permettant d’opérer en commun ;
  • une stratégie visant à assurer la valorisation par l’entreprise des travaux réalisés dans le cadre du partenariat, bénéfique à la fois pour l’organisme de recherche et pour l’entreprise.
  • Les activités financées par le programme porteront sur la phase de montage et le fonctionnement initial de ce laboratoire commun avec pour objectif que la collaboration soit pérenne et autonome en dehors et à la suite de l’aide de l’ANR.

Deux phases sont soutenues par l’ANR, sur une durée totale de 3 ans :

 

  1. La phase de montage du Laboratoire Commun (phase fixe), dont l’aboutissement est la signature du contrat de Laboratoire Commun, comme indiqué au § 2.4. Cette phase, d’une durée souhaitée de 6 mois, fera l’objet d’une aide ANR d’un montant maximal prévisionnel de 50 k€.

 

  1. La phase de fonctionnement du Laboratoire Commun, qui démarre à compter de la validation par l’ANR du contrat de Laboratoire Commun, est financée par l’ANR pour la durée restante pour un montant maximal prévisionnel d’aide ANR de 250 k€.

 

Date de clôture : 12/10/2018

 

Plus d'informations : http://www.agence-nationale-recherche.fr/informations/actualites/detail/appel-a-projets-laboratoire-commun-labcom-2018-ouvert/

 






© 2018 Qualitropic - Politique d'utlisation des cookies - Politique de confidentialité